Sortir du 101, c’est être prêt à s’intégrer à tous les postes du numérique, existants ou à venir.



Computer Programming Skills :

Le cœur du 101, c’est le code. Le développement logiciel est le moteur de toute activité numérique. Les compétences techniques fondamentales sont alors abordées, donnant à chacun la base indispensable pour une intégration professionnelle. Elles permettent au final, d’appréhender n’importe quel langage de programmation, et pour chaque étudiant de développer sa propre compréhension des paradigmes de programmation. Elles ouvrent les portes de tous les métiers de la programmation et permettent de devenir développeur/développeuse informatique.

Innovative Skills :

La capacité d’innovation de l’entreprise est une donnée primordiale dans le marché du numérique aujourd’hui. Les apprenants du 101 doivent savoir s’adapter, penser différemment, afin de proposer des solutions innovantes. Des projets du cursus sont spécialement conçus pour développer cette compétence, quand d’autres, de par leur dynamisme ou nouveauté technologique, apporteront naturellement cet état d’esprit. Etre innovant, c’est nécessaire aussi bien pour participer à la création d’une startup que pour développer des applications mobiles qui répondront aux nouveaux besoins des citoyens du XXIe siècle.

Infrastructure Skills :

Si le code est important en matière de numérique, les infrastructures, les différents types d’architecture, demandent elles-aussi des compétences pour leur gestion efficace et sécurisée. Comment transite l’information ? A quelle vitesse ? De quoi est constitué un parc informatique ? D’où vient la panne ? Comment agir vite et bien ? Une plongée au cœur des systèmes d’exploitations, des réseaux, des clouds et des services qu’ils renferment.

Programmation Système. Exemple : 42sh- Bien connu des utilisateurs d’Unix, l’interpréteur de commandes et un programme clef pour comprendre les rouages du système d’exploitation, et à refaire totalement dans le cadre de ce projet.

Se spécialiser dans les infrastructures informatiques, c’est possible et cela débouche entre autres sur le métier d’administrateur/administratrice  systèmes et réseaux . La connaissance des failles de sécurité est également demandée pour tous les expert(e)s en sécurité informatique , capables de prévenir et contrer les attaques de pirates.

Entrepreuneur Skills :

L’effervescence liée au numérique favorise les nouvelles formes d’entreprises innovantes et agiles. L’attrait de ces startups est tel que chercher celle qui vous convient peut vous amener à créer la vôtre, sans même vous en apercevoir. Cela demande les compétences associées pour encadrer son équipe et remplir son rôle de chef d’entreprise.

Les savoir-faire acquis permettent notamment de devenir créateur de startup ou d’exceller dans le management en tant que  chef de projet .

Personnal Development & Expression Skills :

Des éléments de comportement individuel en phase avec les besoins d’un employeur sont indispensables pour une bonne intégration sur le marché, et une qualité de production à la hauteur des attentes. Mieux communiquer avec ses collaborateurs au sein de son groupe, comme avec ses responsables, favorise l’atteinte des objectifs et crée un cadre de travail propice à la création et l’innovation.

Avec un certain esprit artistique, il est possible de devenir concepteur/conceptrice de jeux vidéo  ou bien s’orienter sur le web et la conception multimédia.

 


L’emploi dans le numérique

Y a‐t‐il aujourd’hui dans le monde une entreprise – ou même une administration – qui ne soit pas directement concernée par la transformation numérique de son activité ?

Le développement du « numérique » concerne toutes les industries et – sinon déjà, du moins bientôt – tous les métiers. Le manque de développeurs bien formés en France est ainsi préjudiciable aux employeurs non seulement des industries du logiciel, de la téléphonie ou de l’Internet… mais aussi de la banque, de l’assurance, de l’automobile, de la distribution, du transport, des loisirs, etc.

Pour preuve du manque de développeurs informatique en France, deux chiffres : ­

– les élèves diplômés des écoles d’informatique les plus reconnues reçoivent en fin d’études plus de 30 propositions de CDI,

– rien qu’en France, 150 000 emplois seront à pourvoir dans la filière numérique d’ici 2020.