Le 101 » banque » Tuto facile : Comment bien remplir un chèque?

Si les chèques étaient particulièrement utilisés, ils sont de moins en moins courants depuis la popularisation des moyens de paiement électroniques. Néanmoins, certaines situations vous obligent à en faire usage, notamment lorsque vous devez régler des frais de santé. Le chèque permet de payer facilement en plusieurs fois et en différé. Vous n’avez pas l’habitude de les utiliser ? Pas d’inquiétudes, remplir un chèque est très simple. Suivez notre tuto facile :

Préambule : Quelques informations à retenir

  • Utilisez toujours un stylo type Bic non-effaçable.
  • La durée de validité d’un chèque est de 1 an et 8 jours (sauf dans certains cas). Passé ce délai, il n’est plus possible de l’encaisser.
  • Il est interdit d’utiliser du blanc ou du correcteur sur un chèque. De même, les ratures peuvent entraîner un rejet du chèque. Ce sont des mesures de sécurité prises par la banque pour s’assurer que le chèque n’est pas frauduleux.
  • Il est important que les sommes en chiffres et en lettres correspondent. Si un doute se présente, seule la mention rédigée en lettres sera prise en compte.
  • Ne jamais signer de chèque avant de l’avoir rempli.
  • Si vous voulez que votre chèque soit encaissé en différé, mentionnez la date souhaitée au dos de celui-ci, et uniquement au dos.

Étape 1 : Inscrivez le montant à payer en chiffres

Repérez la grande case aux contours épais située sur la partie droite du chèque, avec un symbole juste au-dessus. Ecrivez le montant exacte de la somme due en chiffre sur votre chèque. Si vous devez payer 45€50, vous allez écrire 45.50, le symbole euro n’étant pas nécessaire. Pour éviter toute possibilité de fraude, inscrivez bien le premier chiffre du montant le plus à gauche possible. Vous pouvez également remplir le vide à droite de votre montant avec un trait horizontal.

Étape 2 : Inscrivez le montant à payer en lettres

Sur la partie haute du chèque, repérez la première ligne du côté gauche. Vous allez y écrire le montant exact de votre chèque, incluant les centimes, en lettres. Par exemple, pour 45€50, vous allez écrire “quarante-cinq euros et cinquante centimes“. Il est tolérable d’inscrire le montant des centimes en chiffre. De la même manière, remplissez l’espace vide restant avec un trait pour empêcher tout ajout.

Il est très important que les montants en lettres soient parfaitement lisibles. Faites également attention aux règles d’orthographe concernant les nombres en lettres. Les chiffres et les nombres sont toujours invariables, sauf le vingt et le cent lorsqu’ils ne sont pas suivis d’un chiffre : 80 s’écrit quatre-vingts et 82 s’écrit quatre-vingt-deux. Le trait d’union doit être utilisé entre les nombres exprimant les dizaines et les chiffres.

Étape 3 : Inscrivez le bénéficiaire

En dessous des lignes que vous avez remplies avec le montant en lettres, repérez la ligne qui commence par “à“. Vous allez écrire sur cette ligne le nom de la personne qui va pouvoir encaisser ce chèque. Lorsqu’on vous demande un chèque à l’ordre de X, c’est ici qu’il faut noter la mention réclamée.

Le bénéficiaire peut être une personne physique ou une organisation. Dans le cas d’un particulier, n’hésitez pas à indiquer la mention “monsieur” ou “madame” avant le nom, afin d’éviter toute erreur. Si c’est une société, indiquez précisément son nom complet d’identification. Si vous avez un doute concernant la mention exacte à remplir, adressez-vous à l’organisme en question avant de signer le chèque. Il est possible de rédiger un chèque à l’ordre de deux bénéficiaires.

Étape 4 : Indiquez le lieu et la date

Sur la partie droite du chèque, en dessous de la case où vous avez inscrit le montant en chiffres, vous trouverez deux lignes. La première commence par “à“: vous allez y inscrire le lieu d’émission. Il suffit d’écrire le nom de la commune dans laquelle vous vous trouvez au moment de la rédaction du chèque.

La deuxième ligne commence par “Le” : vous allez y inscrire la date sous le format jour/mois/année (en écrivant bien l’année au complet et pas seulement les deux derniers chiffres). La mention de la date a une importance capitale pour le chèque. En effet, elle détermine sa période de validité pour être encaissée. Il est obligatoire d’inscrire la date réelle à laquelle vous rédigez le chèque. Le cas contraire, s’il était rapporté aux autorités que vous avez inscrit une date antérieure ou postérieure, vous risqueriez de subir des poursuites judiciaires.

Étape 5 : Signez le chèque

Une fois que vous avez réalisé toutes les étapes précédentes correctement, vous pouvez signer votre chèque. L’espace prévu à cet effet est situé en bas à droite de votre chèque, avec la mention Signature. Il est important que vous utilisiez toujours la même signature d’un chèque à l’autre afin de garantir leur validité en cas de contrôle. Un chèque sans signature n’a aucune valeur. Si quelqu’un d’autre signe le chèque à votre place, il y a de grandes chances que celui-ci soit refusé au moment de l’encaissement.

Dernière étape : Remplissez le talon

Sur votre chéquier, remplissez le talon une fois que vous avez utilisé le chèque qui y était rattaché. Cela vous permettra de vous souvenir si nécessaire, du montant que vous avez dépensé, de l’identité exacte du bénéficiaire et de la date d’émission. Ces informations peuvent vous être utiles en cas de contestation, car vous disposerez du numéro du chèque.

Tuto facile : Comment bien remplir un chèque?